A Vernosc, quand ça cloche !! , on répare ! ...   (11/02/2004)  

ou "l'escapade de Marie Joseph Philomène"      

Vendredi 13 février 2004 à 11h00, a eut lieu la réception civile de la cloche restaurée,

 en  l'église de Vernosc,

en présence de Michel Faure, Maire Honoraire de Vernosc

d'Alex Petit,

d'un représentant de l'entreprise Bodet,

et de quelques Vernoscois.

Un apéritif à la salle de la baronnie clôtura cette sympathique manifestation.

Une bénédiction a eût lieu à la messe du dimanche 15 février.

Extrait du registre des dépenses de l’église de Vernosc de 1838    (cliquez ici)

Voici les indications qui ont été déchiffrées sur cette cloche :

 

> MARIE JOSEPH PHILOMENE EST MON NOM   ETIENNE SAGE EST MON PARRAIN ET ROSE GIRARD V.DE J.L

> JOHANARD MARRAINE TOUS DEUX TRES HONORABLES PROPRIETAIRES DU LIEU DE VERT

> Mr P.F. BONNEL EVEQUE DE VIVIERS Mr J.L DEPEYRE CURE DE V. Mr MALATRAIT V. Mr L BECHETOILE MAIRE

> M.A.  SEUX ADJOINT ENTRE AUTRES BIENFAITEURS J.L. GIRARDA DONNE 700 ROSE GIRARD 400F A. SEUX  100F

> M PINCHENETE 200F ROSE ESCOFFIER 100F Mr RAFFARD 100 AU PRECIEUX SOUVENIR DE Mr DURET ARCHIPtre

> FRERE DE Mr DURE DU B. DE Mr RAFFARD ANC. CURE DE VERNOSC DE Mr MIGNOT C.H DE GOUYET ET

> MARON ANC. VI. DEV

> BENITE PAR Mr PAYAN SUC. DE Mr LAPIERE DANS LECONOMAT DU COL. DE ANNONAY      1838

 

> SIT NOMEN DOMINI BENEDICTUM.JOB.21.

La grande cloche a comme prénom : Marie Louise Etienne Grégoire

cloche3a.jpg (58074 octets)

clochea.jpg (67954 octets)

La cloche au départ pour le Maine et Loire, en vue d'une restauration.

 

Bientôt prête pour affronter quelques siècles... 

ou Histoire de cloche....

  L’installation campanaire (les cloches et son système) a été conçue par l'homme pour exprimer des messages acoustiques à grande distance et servir ainsi de moyen de communication, le plus souvent religieux. Les sonneries des cloches ont toujours été attachées à des situations de première importance: naissance, décès, événements festifs ou tragiques, invitation aux messes, alertes en période de guerre... C’est pour cela, qu’autrefois, l’installation d’une cloche était l’occasion d’une cérémonie solennelle : son baptême. Le curé du village, un parrain et une marraine attribuaient à la cloche un prénom de jeune fille  (Louise, Marie, Joséphine…). Gravés sur la robe de la demoiselle, figuraient ainsi les noms du curé, des « tuteurs », des généreux  « bienfaiteurs » ainsi que la date de création de la cloche, appelée « première fonte ».
A Vernosc, le clocher de l’église St Grégoire le Grand, construit en 1897, abrite 3 belles cloches de 900, 600 et 250 kg. La cloche moyenne, d’un mètre de diamètre à sa base, vient d’être démontée et descendue du beffroi par la société Bodet pour être envoyée à Cholet dans le Maine et Loire. (Ils ne sont plus que 2 en France à poursuivre ce métier de sauvegarde du patrimoine). Mademoiselle la cloche s’en est allée se refaire une beauté : recharge des bords de frappe, traitement thermique, nettoyage complet et déridage… Appelons ça aujourd’hui un lifting…Elle a été fondue il y a 165 ans (1838) et c’est son premier entretien !  Nul ne connaît réellement son histoire. Était-elle installée à l’ancienne église (aujourd’hui la bibliothèque) ? Une personne l’a côtoyée et bousculée pendant de nombreuses années… Certains connaissent bien Henri Grenouillat dit « Ricou », notre dernier clocheron. C’était lui qui, tous les jours, tournait la manivelle et sonnait l’Angélus de midi indiquant aux habitants de rentrer des champs. Depuis 1980, le tintement des cloches ainsi que le mécanisme de l’horloge ont été automatisés. Notre amie retrouvera son clocher courant janvier et il sera sûrement possible de lire sur sa robe son prénom, son C.V. ainsi que le nom de ses généreux bienfaiteurs….A suivre…

 

Extrait du registre des dépenses

de l’église de Vernosc

en 1838.

 

 

Dépenses faites à l’occasion de l’augmentation et de la refonte de nos deux grandes cloches.

Les frais de la refonte de la grande cloche se montent à trois cents francs et ceux de la seconde deux cents francs ce qui forme la somme de …….. 500F.

 

La grande cloche avant la refonte pesait onze quinteaux vingt-six livres, et la petite six quinteaux soixante-dix-neuf livres ancien poids ; après la refonte la grande pesé vingt quinteaux trente quatre livres, et la seconde quatorze quinteaux dix-neuf livres ce qui forme sur les deux cloches une augmentation de seize quinteaux quarante huit livres à payer au prix de trente sols la livre, qui donne la somme de deux mille quatre cent soixante douze francs.

 

Grenouilles pour la grande cloche……………………………. 42F

Réparations au beffroi, trois poutres de bois de chêne, roues et jongs pour les cloches, ferrages des jongs ; battants pour les cloches, dépenses pour le jour de la bénédiction des cloches, étrenne à ceux qui les ont monté au clocher………………………………………………… 845F10

 

Je ne parle point de toutes les dépenses que cet embarras de cloches m’a occasionné pendant tout le temps des préparatifs de la refonte et au moment de la refonte.

Toutes les diverses sommes dont il est parlé ci-dessus ont été payées

  1. quinze cent francs (et cela par égale portion) par le curé et quarante deux autres braves habitants du lieu de Vernosc, des hameaux de Vert, de Midon, de Moureo, Grange Seux et Rouby

  2. quatre cents francs donnés par Rose Girard, veuve de J.L Johanard de Vert

  3. cent francs donnés par Marie Gery  veuve d’André Seux du Fraisse qui en mourant a bien voulu faire ce legs à notre chère église

  4. trois cent francs dont deux cent francs sont le fruit de la quête du st jour de Pâques et les autres cent francs sont des dons particuliers.

  5. cent cinquante francs donnés par Marguerite Dumont domestique du curé

  6. cent cinquante francs donnés par Rose Coulos  de Midon

  7. trois cents francs donnés par Joseph Torgue ? sonneur de cloches à Vernosc et lesquels trois cents francs lui seront rendus lorsqu’il cessera d’occuper la place de sonneur et le remboursement de cette somme sera fait par celui qui le remplacera *

  8. trois cent francs par J.l ; Depeyre curé de Vernosc

  9. cent francs donnés par Marie-Anne Raffard

  10. trois cent soixante deux francs dix-sept sols dont cent soixante-onze francs dix-sept sols sont le résultat de la quête faite par André Seux adjoint et Pierre Joseph Seux dit Perri de la Roche et le reste de cette dernière somme est le fruit de certains dons particuliers.

 

Le total de toutes les sommes ci-dessus pour ce qui regarde nos cloches se monte à ……………………………………………….. 3859F10

André Seux adjoint de la commune de Vernosc Pierre Joseph Seux dit Perri de la Roche et Jacques Seux dit Pouget du Fraisse faisant les fonctions de marguillier.

(Ndlr : paroissien laïque membre du Conseil des administrateurs d'une paroisse et paroissien exemplaire).

 

De l’église de Vernosc reconnaissons la vérité et l’exactitude de tous les comptes et déclarations ci-dessus sur lesquels n’est point comprise la petite cloche qui pèse 4 quinteaux 51 que le curé a fait faire pour lui et a payé de son argent.

Vernosc 21 juin 1838

 

Signatures des personnes nommées ci-dessus.

 

* les dits 300f ont été remboursés au successeur du dit Torgue le 4 juin de l’année 1848 par

J.L. Depeyre prêtre.

 

© Copyright 2002 - Commune de VERNOSC lès ANNONAY -