logo Annonay Agglo

Bilan 2008, projets 2009

Publié le dimanche 21 décembre 2008

La deuxième tranche de travaux a été réalisée pour mettre en gravitaire le réseau de refoulement qui remonte du poste de relevage de la Gare. Ce réseau a été techniquement difficile à mettre en place entre le carrefour de Villefranche et Fontas car la pente nécessaire pour le bon écoulement des eaux était minime. Il a nécessité la pose de tuyaux en fonte sur la dernière partie étant donné la faible profondeur des canalisations. Il est en fonctionnement depuis 6 mois et permet de diminuer notablement la quantité d’effluents qui arrivent sur le poste de relevage de la Gare.

Depuis le début de l’année, la station d’épuration d’Armenson est équipée d’un système d’auto-surveillance obligatoire sur les stations d’une capacité de plus de 2000 équivalents/habitants.

L’étude technique de l’assainissement du hameau de Vert est terminée et la phase de consultation des entreprises a commencé.

2009 devrait voir la fin du programme d’assainissement de la commune inscrit dans le contrat de rivière.
Nous sommes donc inquiets pour la suite car il faudrait dès à présent commencer à préparer et intégrer de nouveaux programmes afin de continuer à développer l’assainissement collectif sur la commune.
Un nouveau bilan des travaux des communes adhérentes au syndicat des 3 Rivières   a été fait avec des propositions de nouveaux projets. Peu de communes renoncent aux travaux initialement prévus, les nouvelles équipes élues en proposent de nouveaux. Le montant des nouvelles demandes dépasse largement le reliquat dégagé par l’abandon de certains projets. Cette situation va pénaliser les communes qui ont respecté leur programme. Celles-ci risquent d’attendre un nouveau contrat pour continuer leur programme d’assainissement.

Un système naturel de traitement des eaux usées : les filtres plantés de roseaux

Les filtres plantés de roseaux sont des dispositifs de traitement permettant d’épurer les eaux usées issues de nos égouts. Ces systèmes sont généralement adaptés aux collectivités rurales de petites et moyennes tailles (50 à 1500 équivalents/habitants).

Le principe de fonctionnement de ce type de traitement peut être résumé de la manière suivante.

GIF - 34.8 ko
schéma filtre

Il s’agit de faire ruisseler les eaux usées sur deux massifs filtrants (ou étages) qui se suivent. Le premier est composé de graviers reposant sur une couche drainante. Le second est pour sa part constitué de sable plus fin qui permet d’assurer un traitement plus poussé avant le rejet au milieu naturel. Chaque étage est lui-même divisé en plusieurs bassins.


Fonctionnement filtre
Ces substrats vont épurer les eaux usées grâce aux innombrables bactéries qui se développent sur chaque grain de sable et qui vont digérer la pollution.
Mais, sans limiter l’apport en « nourriture » les bactéries ne cesseraient de se développer et finiraient par obstruer complètement le filtre : c’est pourquoi les bassins sont alimentés alternativement.
Une croûte, constituée de matières organiques minéralisées issues des déchets filtrés et de bactéries mortes, se forme à la surface des massifs filtrants (de l’ordre de 1 cm par an).

Dans chaque bassin, les roseaux ont pour rôle de percer cette croûte afin de permettre l’oxygénation indispensable aux bactéries et d’éviter le colmatage en créant des passages pour l’eau. Ils interviennent toutefois pour une part négligeable dans le traitement proprement dit de l’eau.

A la fin de ce processus de traitement, les eaux épurées sont rejetées dans le milieu naturel.


Station de Talencieux
Les communes de Talencieux, Ardoix, Burdignes et Thorrenc ont choisi de mettre en place ce système de traitement sur leur territoire. C’est ce système qui a été choisi pour traiter les eaux usées du hameau de Vert.

Quelques avantages de ce système de traitement :

- bien adapté aux petites collectivités ;
- pas de gestion contraignante des boues primaires ;
- par rapport à d’autres systèmes de lagunage : maintien de la perméabilité par les roseaux – donc moins d’odeurs ;
- simplicité du procédé : pas d’obligation de raccordement électrique si le dénivelé est suffisant ; donc très faible consommation énergétique qui peut même être nulle si la topographie du terrain le permet.

Les contraintes :

- le faucardage annuel des roseaux en période d’hiver.
- le passage 2 à 3 fois par semaine du personnel pour le dégrillage et pour alterner la distribution de l’eau dans les bassins.


faire une remarque sur le contenu de cette page

Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

MAIRIE DE VERNOSC - 257 rue du Centre - 07430 Vernosc-les-Annonay
Tél. : 04 75 33 49 54 - Fax : 04 75 67 94 85

     RSSVernosc-Les-Annonay